09 juin 2011

Chacun son job

Anecdote n°1 : Ma copine K. trouve que je suis trop cynique. Au restaurant, quand je demande une carafe d'eau pour la deuxième fois et que finalement le serveur me l'apporte avec un grand sourire en disant "je suis navré, mademoiselle", K. fait la remarque "il est aimable ce serveur" et elle lève les yeux au ciel quand je lui dis "c'est son boulot, il est payé pour être aimable". Fin de l'anecdote.

En remarquant que le serveur est aimable elle sous-entend que normalement, les serveurs ne sont pas aimables. Hors "normalement", d'après la "norme" des serveurs, c'est une caractéristique intrinsèque au métier. On ne fait jamais la pub d'un serveur, d'une hôtesse d'accueil ou d'un barman qui fait la gueule ou qui vous balance les plats sans vous dire un mot ! Un serveur qui n'est pas aimable, est un mauvais serveur et il devrait se faire virer, un serveur qui est aimable fait son job, un serveur qui complimente l'éducation de vos enfants, vous dit que votre portable est cool et vous demande l'adresse de votre coiffeur : ce serveur là est un MEC sympa, mais c'est un mauvais serveur trop intrusif qui sort de ses fonctions. Chacun son job.

"Oui, mais bon, L., tu sais, rien ne l'oblige à faire ça !"

Rien ? AHAH ! Un appart à payer ? Des études à finir ? Un prêt à rembourser ? Une copine à qui offrir des cadeaux ? C'est rien tout ça ?

Ca me soule un peu ces personnes qui veulent sans cesse se détacher du matériel. Se détacher du matériel c'est facile, quand on a Papa Maman derrière.

Anecdote n°2 : Ma copine B. m'appelle pour me dire qu'elle refuse un job chez Abercrombie-Champs Elysée. Parce que "franchement, l'an prochain, on va avoir 3 jours de cours par semaine, j'aimerai bien garder le reste pour bosser les maths... et puis, y'a le week-end". Je ne peux pas me retenir de répondre "Ok, je comprends, tu n'en a pas besoin" "comment ça, L. ?" "Si tu en avais besoin, tu le prendrais ce job." "Tout tourne autour du fric avec toi, L."...

Ben voyons ! Dixit la fille qui vit chez Maman, qui porte des pompes à 400€ payées par maman, mange le jambon en chiffonnade de chez Le Nôtre et le beurre de chez le crémier de Vincennes. Eh oui, avec moi, tout tourne autour du fric, franchement ! Je devrais avoir honte de travailler de 18h à 21h tous les soirs après les cours pour gagner 300€/mois et payer mon pass Imagin'R et ma bouffe ! Que je suis obsédée par le fric oulala !

Anecdote n°3 Ma copine B. (aime juger) m'appelle (et aime le téléphone) pour me dire " ce con de R. dit avoir déjà travaillé dans sa vie, tu sais ce que c'était son soi-disant "job" ? " "Gigolo ? Vas-y, surprends moi" "Animateur en colonie de vacances! Ce n’est pas un job ça, c'est de la rigolade!!! " "Tu as déjà été animatrice en colonie de vacances B. ?" "Non, mais bon, surveiller des mômes, voilà quoi" "Très bien, je vais raccrocher parce que tu m'insupportes."

24h/24, 6j/7 avec des enfants à devoir assurer la sécurité, le divertissement, l'équilibre physique et psychologique de chacun. C'est vrai, c'est pas un job, c'est un sacerdoce. C'est incompréhensible ça, pour celui qui ne l'a jamais fait. Le job de B. ? Étudiante point final. Du moment qu'elle le fait bien, chacun son job hein !

 

 

 

 

Posté par mysanthrope à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chacun son job

Nouveau commentaire